Job de Rêve International

Travailler dans une organisation internationale

Bonjour,

Dans cette vidéo, nous allons voir comment travailler dans une organisation internationale comme l’ONU, et devenir fonctionnaire international.
 

 
Déjà, qu’est ce qu’un fonctionnaire international?
 
Les fonctionnaires internationaux sont des personnes qui travaillent au sein d’une Organisation Internationale (OI), c’est-à-dire une association de plusieurs États, créée dans le cadre d’un traité international, d’une convention multilatérale ou d’un accord entre ces États. Sa mission est de coordonner une action sur une thématique spécifique choisie par les États et qui est inscrite dans ses statuts.
 
Aujourd’hui, il y  a plus de 200 organisations internationales dans le monde qui traitent de sujets très différents. Les plus connues sont par exemple l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et Le Fonds Monétaire International (FMI). 
 
Il y a globalement 2 types d’Organisations Internationales:
– les Organisations Intergouvernementales qui sont soumises aux règles du droit international public
– les Organisations Non Gouvernementales (ONG) qui sont soumises au droit privé
 
Elles sont de différentes formes: des institutions, des organes, des agences ou des délégations. En effet, il existe:
– des institutions financières internationales comme la Banque Mondiale (BM) ou le Fonds Monétaire International (FMI)
– des organisations dites coordonnées comme l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) ou l’Organisation du Traite de l’Atlantique Nord (OTAN)
– des organisations spécialisées comme l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) ou l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC)
 
Le statut de fonctionnaire international n’a rien à voir avec celui de la fonction publique française ou d’un autre pays en particulier. En effet, les fonctionnaires internationaux exercent une fonction publique non pas au service d’un État, mais de l’ensemble des États membres de l’organisation. Les autres États ont la possibilité d’être des observateurs.  
 
Les rémunérations des fonctionnaires internationaux sont en générales très intéressantes et varient en fonction de plusieurs critères. En effet, la rémunération globale comporte plusieurs éléments:
– une rémunération de base qui dépend en partie du grade du poste
– un impôt interne prélevé directement dans certaines organisations (L’Union Européenne, l’ONU, l’OMC…) qui a pour objectif d’harmoniser le traitement fiscal de tous les fonctionnaires internationaux
– des indemnités diverses qui sont calculées notamment en fonction de votre situation familiale (conjoint et/ou enfant à charge ou non), le coût de la vie du pays d’affectation, du niveau de risque dans le pays d’affectation (guerres, épidémie…)
– des cotisations pour la retraite et la santé obligatoires ou non et plus ou moins intéressantes en fonction des organisations. Vous avez donc dans ce cas la possibilité d’adhérer à des assurances vieillesse, santé et chômage complémentaires (ex: pour les citoyens français, La Caisse des Français à l’Étranger; CFE)
– des allocations parfois pour votre logement, vos enfants…
 
Concernant leur statut fiscal, il est assez complexe car dépendant de plusieurs textes, du pays, de l’organisation… Je vous conseille donc de vous renseigner directement auprès de l’organisation ciblée.
 
 
Comment devenir fonctionnaire international?
 
Les postes sont répartis entre les différents pays membres de ces organisations. En général, cette répartition dépend du montant de la participation financière des pays membres. Par exemple, si la France verse environ 10% du budget de l’organisation, le même pourcentage de postes devra être attribué à des citoyens français. Il existe également des “budgets spéciaux” provenant de contributions volontaires de certains états souhaitant des places supplémentaires pour leurs ressortissants. 
 
Néanmoins, certains recrutements au sein de services généraux se font sans restriction de nationalité et il arrive également dans certaines organisations comme l’ONU, que des programmes découlant de décisions politiques ponctuelles engendrent une vague de recrutement sans critère de nationalité. 
 
On distingue plusieurs types de travailleurs au sein de ces organisations:
– des agents permanents qui sont recrutés via un concours (qui sont vraiment considérés comme des fonctionnaires internationaux dans le sens strict du terme)
– des agents qui ont un contrat à durée déterminée ou indéterminée
– des fonctionnaires (titulaires de la fonction publique française par exemple ou d’un autre pays) qui bénéficient d’un détachement au sein d’une organisation internationale. 
 
Commençons par le recrutement des agents permanents via les concours
 
Ces concours sont organisés en fonction des besoins des différentes organisations. Leur fréquence n’est donc pas régulière. 
 
Certains concours ont des critères d’éligibilité assez strictes:
– un âge maximum (32 ans par exemple pour le Programme Jeunes Administrateurs organisé par les Nations Unies)
– être citoyen d’un pays membre 
– avoir un certain niveau d’études 
– parler couramment l’anglais ou le français voire aussi une autre langue
 
D’autres concours sont aussi soumis à des quotas et  peuvent parfois être fermés aux ressortissants de certains pays. ça a été le cas par exemple en 2015 pour le Programme Jeunes Administrateurs qui n’était pas ouvert aux ressortissants français car la France était suffisamment représentée aux Nations Unies.
 
Enfin, il faut savoir que réussir un concours ne garantit pas toujours d’obtenir un poste au sein d’une organisation internationale. Il permet parfois simplement de faire partie d’une liste de réserve ou “roster” dans lequel les organisations internationales viennent chercher leurs futurs collaborateurs. C’est le cas des concours pour intégrer des Institutions Européennes qui sont organisées chaque année  par l’Office Européen de Sélection du personnel (EPSO). Ces concours comportent une phase de tests de présélection suivie par une phase d’épreuves d’évaluation.
 
Les candidats qui réussissent ses épreuves sont inscrits sur une liste de réserve pendant une durée déterminée (1 à 3 ans en général) et pourront accéder à des postes qui se libèrent ou qui se créent. Ces lauréats font partie en quelque sorte d’un vivier de candidats.  Ce n’est pas parce que vous êtes dans cette liste que vous serez forcément recrutés donc prévoyez un plan B. 
 
Les contrats
 
Aujourd’hui, la plupart des fonctionnaires internationaux sont recrutés de manière contractuelle, le plus souvent pour une durée déterminée variant de 2 à 5 ans. Au terme de cette période, le contrat peut être renouvelé au sein du même organisme mais ce n’est pas garanti, surtout au sein de certaines organisations où il y a un plafond de durée contractuelle (6 à 10 ans maximum).
Des milliers d’offres d’emplois sont publiées chaque année par les organisations internationales sur leur propre site web ou via des sites spécialisés. C’est le moyen le plus fréquent et le plus accessible pour devenir fonctionnaire international.
Ce sont des annonces classiques qui comportent une description de l’organisation, le poste, le lieu d’affectation, le profil recherché ainsi que la nature et la durée du contrat. 
 
Vous devrez souvent vous armez de patience quand vous postuler car les processus de recrutement peuvent comporter plusieurs étapes et durer de 6 mois à un an. 
 
 Attention, si vous voyez la mention “recrutement sur roster“, c’est que le poste est réservé aux candidats qui sont déjà inscrits dans une liste de réserve ou “roster”.
 
Le recrutement sur liste de réserve/roster
 
Afin d’être en mesure de recruter rapidement lorsqu’elles ont en besoin, les organisations internationales constituent une liste de réserve ou Roster.  C’est une liste de candidats présélectionnés dans le cadre de plusieurs types de processus de recrutement tels que :
– des concours
– des offres génériques 
– des offres spécifiques pour lesquelles les profils des candidats non sélectionnés à la dernière étape du recrutement sont jugés malgré tout intéressants et donc conservés dans ce vivier.  
 
Comment décrocher un poste de fonctionnaire international?
 
Pour être sûr de vous inscrire dans les concours ou postuler aux offres d’emplois dans les temps, je vous conseille de surveiller régulièrement les sites web des différentes organisations  qui vous intéressent ou des sites spécialisés:
– une liste des OI est disponible en cliquant ici
– etc…
 
En effet, il y a de nombreux candidats et il arrive qu’une offre ne reste qu’une journée sur le site.

Le plus efficace est de créer votre profil sur les sites des organisations internationales qui vous intéressent, ainsi qu’une alerte pour être prévenu dès qu’un poste intéressant est proposé. En  attendant, vous pouvez toujours préparer les concours ou votre candidature à l’avance afin d’être prêt au bon moment.

 
Pour augmenter vos chances de trouver un emploi dans une organisation internationale:
 
–  vous devez parler couramment l’anglais et au moins une autre langue officielle (français, espagnol, russe, arabe, chinois)
 
– montrez votre intérêt pour les grandes causes, la mission de l’organisation pour laquelle vous postulez. 
 
– renseignez vous sur l’organisation ciblée, soyez au courant de ses actualités
 
– mettez en avant votre flexibilité, votre capacité d’adaptation dans un contexte multiculturel
 
– de bonnes capacités d’analyse ainsi qu’une maîtrise de l’outil informatique seront appréciées
 
– présentez clairement vos formations et leurs équivalences au niveau international. En général, les personnes recrutées ont souvent au moins un bac +5 équivalent à un “master degree”. Attention, si vous avez un diplôme d’une grande école française car ce système typiquement français n’est pas forcément connu par tout le monde à l’étranger, précisez bien le niveau d’études et la spécialité sur votre CV
 
– attendez d’avoir un peu d’expérience (au moins 3 ans) avant de postuler car vu le nombre de candidats, ils privilégient ceux qui ont de l’expérience professionnelle dans une spécialité qui les intéresse et si vous avez déjà une première expérience à l’international, au sein d’une entreprise ou d’une ONG, c’est encore mieux
 
– contactez des personnes à la Délégation aux Fonctionnaires Internationaux (DFI) ou directement dans les organisations visées pour avoir des informations, des conseils et pourquoi pas être co-opté
 
Est-ce que ça vous tente alors de devenir fonctionnaire international? Est-ce qu’une organisation internationale en particulier vous intéresse?
Dites le moi dans les commentaires!
 
 
Merci et à bientôt!

10 reflexions sur “Travailler dans une organisation internationale

    1. Adriana Auteur de l'article

      Avec plaisir Nadine 🙂
      Je t’encourage à bien préparer ta candidature puis de postuler à une ou plusieurs offres dans une de ces organisations.
      à bientôt,
      Adriana

  1. stéphane

    Bonjour Adriana,
    je viens de regarder ta vidéo sur youtube et ensuite j’ai visité ton blog.
    Merci infiniment pour tout ce que tu fais.
    cela fait un bon bout de temps que je suis en quête afin de pouvoir décrocher un poste dans une organisation internationale. c’est vraiment un rêve que je veux réaliser Dieu voulant.
    stp pourra tu nous montrer les types de CV et lettre de motivation et les conseils pour leurs rédactions qui pourront nous aider à faire retenir notre candidature?
    merci d’avance pour ton retour.
    Cordialement,

    1. Adriana Auteur de l'article

      Bonjour Stéphane,
      Merci pour ton commentaire. Je note ta demande pour des conseils pour des candidatures pour ce type d’organisation. Je publierai un article ou je vais créer un ebook sur le sujet dans les semaines à venir 😉
      A bientôt,
      Adriana

  2. Un ancien en OI

    Les jeunes, si vous voulez faire carrière dans une organisation internationale de haut niveau, il vous faut un doctorat (PhD) dans une spécialité en rapport avec l’organisation que vous visez.

    Par exemple, PhD en économie pour le FMI et la Banque Mondiale.

    Sinon il faut espérer un détachement d’une administration nationale mais ce dernier dure rarement au-delà de 3 ans et vous n’avez pas possibilité de faire carriere

    1. Adriana Auteur de l'article

      merci pour ton commentaire.
      En effet, c’est plus simple d’intégrer ce type d’institution lorsqu’on a au moins un BAC+5.

      Adriana

  3. Farida

    Merci Adriana ppur cet article et les renseignements je suis une grande passionnée des organisations internationales et j’aimerais un jour y travailler .. je ne suis qu’en 1ere annee de gestion des ressources humaines et je compte les années

    1. Adriana Auteur de l'article

      Bonjour Farida,
      Profite du fait de n’être qu’en 1ère année pour réaliser des stages et te constituer un réseau dès maintenant pour enrichir ton CV et ton dossier de candidature quand il sera le bon moment pour postuler dans une organisation internationale. Plus tôt tu le feras, plus tu augmentes tes chances de réussir 🙂 Adriana

  4. DIABATE

    Bonjour Adriana,
    Merci beaucoup pour cet article. Je suis en licence 2 d’économie et je veux être fonctionnaire international…je me demande quel master faut-il vraiment faire pour être “sollicité” sur ce marché très sélectif.

    1. Adriana Auteur de l'article

      Bonjour,
      Les organisations internationales interviennent dans des domaines très différents donc il n’y a pas un master “type” à avoir pour toutes les organisations. Il vaut mieux choisir un domaine qui t’intéresse particulièrement, trouver l’organisation qui gère ce domaine et consulter les offres d’emplois et les concours pour intégrer cette organisation et te spécialiser dans ce domaine. L’idéal est de réussir à décrocher un stage dans l’organisation pour acquérir une expérience qui sera précieuse par la suite.
      Après, certains intégrent des études de Sciences Politique et se spécialisent après. ça peut être une possibilité. Bonne continuation. Adriana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *